Arbois Pupillin / 2000 / Maison Pierre Overnoy - Emmanuel Houillon

Publié le 3 Janvier 2011

DSCF2245

Pour bien commencer l'année ...

 

 

Nez de girofles, d'épices douces et de figues. Malgré tout le vin parait étriqué, un peu fermé et comme centré sur lui-même. La carafe le fera bien évoluer mais c'est surtout le lendemain qu'il donnera son plein potentiel. Un léger oxydatif se dévoile olfactivement apportant une complexité indéniable.

 

En bouche, le vin s'avère monstrueux : saveurs de curry, de fruits jaunes accompagné d'une minéralité revigorante. La longueur en bouche ne se compte pas en secondes mais en minutes. La salinité vous tord la langue, c'est comme des saveurs de pierres pilées en bouche. Jamais un vin ne m'avais laissé une sensation aussi pure de bouche nette et franche. Un vin qui boulverse tous les palais même les plus formatés !

Rédigé par Jean-Charles

Publié dans #Jura - Savoie

Commenter cet article

Ian Lilwem 04/01/2011 22:43



Il est dans ma cave!


Juste un conseil comme ça, je pense (ce n'est que monde humble avis évidemment) que tu devrais préciser s'il s'agit de chardonnay ou de savagnin.



Jean-Charles 04/01/2011 23:06



C'est vrai tu as raison. Mais maintenant grâce à toi les lecteurs le savent.


Lorsque tu ouvrias ce vin de ta cave, donne lui une aération nécessaire de quelques heures ... Le plaisir n'en sera que décuplé !



Ian Lilwem 04/01/2011 21:29



C'est le savagnin ouillé 8 ans?



Jean-Charles 04/01/2011 21:36



Yes ! Une vague immense de salinité ...