Etre bien abreuvé ça compte ...

Publié le 7 Mai 2012

 

     Le Champagne Les Rachais c'est l'histoire d'une parcelle unique cultivée en biodynamie par Francis Boulard et sa fille Delphine. C'est l'une des bulles de Chamapgne qui ne laisse pas insensible, loin de là. Une bulle souvent frénétique et à l'esprit plutôt impétueux. Beaucoup de personnalité dans une seule et même bouteille, une petite sphère de gaz délicate et preque imperceptible pour un traumatisme turbulent. 

 

DSCF3543

 

 

Cette cuvée s'ouvre donc sur des notes de citrons confits, des notes riches et de haute maturité. Mais habilement, les fragrances d'iodes font leur apparition et ne lâcheront plus les aromatiques. De l'iode, de l'iode, de l'iode ... Cette sensation extrêmement pure n'est pas sans me rappeler la dégustation d'une bière Cantillon. La bouche confirme avec sa texture salivante. Les Rachais c'est avant tout du vin. Cet émoi vineux - lié aux saveurs salées - montre la voie pour l'appréciation d'un Chamapgne de tension mais aussi de caractère. Il y a toujours de la carrure dans les Chamapgnes de Francis Boulard. C'est à ce point énergique. Ce 2006, à peine dégorgé de février, se cherche encore un peu mais ce Blanc de Blancs (pur Chardonnay) reste puissant, démonstratif et sans faiblesses. Je n'en connais pas deux comme celui-là.

 

DSCF3539

 

Ces vignes d'une quarantaine d'années, en sélection massale, semblent donner des jus de plus en plus subtils chaque année. 2004 était superbe mais un peu dosé (Extra Brut). 2005 & 2006 sont vifs, tendus, vivants ! C'est une bulle que j'inscrirais davantage dans un esprit gastronomique car il faut la contrer, lui offrir du volume pour qu'elle s'exprime entièrement. 

 

DSCF3536

 

Rédigé par Jean-Charles

Publié dans #Champagne

Commenter cet article