Les véritables Vins de Terroir permettent de rompre de manière symbolique

avec les non-lieux de la mondialisation et de la standardisation.

Lundi 1 février 2010 1 01 /02 /Fév /2010 16:33
DSCF1200A l'ouverture, c'est l'élévage qui prend le dessus : on ressent un mixte de fraîcheur (citron ,agrumes...) et d'élévage ce qui donne un nez "lourd". La bouche le confirme : grasse mais une certaine tension au final. On laisse le vin en carafe, et on regoutte le lendemain.

Le lendemain : Nez totalement métamorphosé. L'agrume frais type pamplemousse explose à la limite des arômes d'un primeur. L'aération lui a fait le plus grand bien.

La bouche est devenu minérale, la sensation de lourdeur s'est totalement évaporée. On retrouve un Chardonnay digeste et salin, vraiment superbe !



Vin : Hautes-Côtes-de-Beaune

Millésime : 2008

Producteur : Jean-Claude Rateau

Date de dégustation la plus récente : 29 et 30 Janvier 2010
Par Jean-Charles - Publié dans : Bourgogne
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Derniers Commentaires

Rechercher

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés