Les véritables Vins de Terroir permettent de rompre de manière symbolique

avec les non-lieux de la mondialisation et de la standardisation.

Alsace

Vendredi 18 octobre 2013 5 18 /10 /Oct /2013 14:07

 

     Ostertag. Muenchberg 2010. Riesling Grand Cru. Voilà qui claque ! Une bombe de minéralité, une allonge qui dévore tout le reste. Voici un Riesling puissant, mûr et d'un équilibre sublime. Muenchberg est complexe, sur des saveurs citronnées, de feu, de pierres salivantes. Bref un vin doté d'énergies. Totalement fan de ce genre de Blanc !

 

 

DSCF4470

 

 

Par Jean-Charles - Publié dans : Alsace
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 30 janvier 2012 1 30 /01 /Jan /2012 10:30

 

      Toute personne ayant goûté ses vins et passé un peu de temps avec Jean-Michel Deiss ne ressort pas sans questions sur le vin, la vie et la quête de sa propre existence. Vins de Terroir par excellence, les vins du domaine Marcel Deiss possèdent en eux cette faculté incroyable de pousser la notion de terroir vers l'ultime. Maître de la complantation*, JM Deiss dessine des vins d'une pureté remettant en cause tout le système préconçu des vins de cépages alsaciens. 

 

L'Altenberg de Bergheim, riche de roches calcaires, est un cru caractérisé par son exposition et son terroir tout particulier. La pourriture noble attaque doucement des raisins issus d'une complantation historique de cépages traditionnels. La vendange se veut également unique, il n'y a pas de tris comme on peut l'observer habituellement dans l'élaboration des moelleux et des liquoreux. 

 

DSCF3181

 

Le vin se dévoile par sa vibration. 104 g de sucres résiduels que l'on ne sent tout simplement pas ! Géniale tonicité avec cette espèce d'ampleur ciselée. Déboussolé, vous regardez autour de vous si vos voisins ont le teint blême et les yeux écarquillés que vous imaginez avoir. Le vin est tonique, à la fois solaire et calcaire, mûr et salé, tropical et énergique. C'est une sorte de locomotive que l'on ne peut stopper. Un vin de nuances, de précisions aussi ... la matière du vin monte doucement vers une éternelle ascention.

Je dois avouer que c'est aussi un vin que j'ai encore du mal à comprendre par sa complexité de jus, par le fait qu'il veuille dire quelque chose. Un vin fait pour prendre sa liberté ...

 

* La complantation c'est un peu comme ajouter des lettres dans l'alphabet, ajouter des nuances dans la complexité déjà présente. C'est une pratique ancestrale dans le vignoble alsacien, les cépages ancestraux y étaient plantés ensemble sur un même cru, un même lieu-dit. Le vin n'était pas encore devenu une sorte de vin de marque par son cépage unique mais une nature complexe de diversité. La mention du cépage est facultative, la résultante d'un lieu unique compte beaucoup plus.

Par Jean-Charles - Publié dans : Alsace
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Vendredi 13 janvier 2012 5 13 /01 /Jan /2012 20:10

DSCF3112     

     Voilà l'histoire d'un beau Pinot Blanc signé Jean-Pierre Frick en Alsace. Situé dans l'imprononçable ville de Pfaffenheim, Jean-Pierre Frick produit des vins sans intrants où le végétal, les sols et l'être humain sont respectés. Il a choisi la biodynamie. Un engagement sur le long terme donc mais pour des résultats convaincants dans les vins. Ce sont des jus intenses, souvent émouvants car ils sont très ouverts.

Le vin en question s'est présenté avec son nez très mûr aux accents de Chenin, à l'aveugle c'est compliqué de se positionner. Notes de tabacs, d'agrumes confits, petites touches épicées et fruits jaunes. Géniale complexité et grande ouverture aromatique donnent une cuvée à part. Bouche dotée d'une belle ampleur, sensation de densité mêlée à une intense fraîcheur. La matière est nette, intense et droite malgré l'impression de haute maturité et la richesse qui s'en dégage. Persistant, nerveux avec une bouche saillante, j'adore ce vin tout simplement !

Par Jean-Charles - Publié dans : Alsace
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 29 décembre 2011 4 29 /12 /Déc /2011 19:11

DSCF3100    

     Le Heissenberg du domaine Ostertag ... sa réputation n'est plus à faire, ni aucun vin du domaine d'ailleurs. Ce Riesling (ici goûté sur le millésime 2004) s'avère doté d'une remarquable tension olfactive mêlée à une maturité juste donnant assurément un vin équilibré. Voici un blanc puissant aux notes de citrons confits, de pétrole fin, de pierre chaude ... Léger gras en bouche rapidement rattrapé par une minéralité insolente. Heissenberg 2004 semble cristallin et subtil. Ceux qui peuvent encore attendre avant d'ouvrir ce genre de bijou seront certainement récompensé !

 

 

 

 

 

DSCF3101

 

 

Le vin sec se change en Vendanges Tardives et le Riesling se décline en Gewurztraminer. Jean-Pierre Frick donne naissance à des vins libres et souvent sensationnels. Ici son Gewurz' Vendanges Tardives 2002 sur le Terroir de Grand Cru Steinert montre un nez d'immense maturité aux fragrances de miels, d'épices et de mandarine. Forte intensité qui ne plie pas à l'air et forte complexité qui enchante ! La bouche est dotée d'un bel équilibre où le sucre est parfaitement intégré. L'acidité malgré la sucre résiduel offre un squelette à ce vin très ouvert au niveau des saveurs (poivre, saveurs lychées, orange ...). Belle ampleur, un vin parfaitement dessiné où l'équilibre est magnifique. 10 ans de bouteille pour un Steinert phénoménal !

 

Par Jean-Charles - Publié dans : Alsace
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 19 octobre 2011 3 19 /10 /Oct /2011 10:21

DSCF2835"Le verre est dans le fruit" est un Riesling Alsacien du domaine Bruno Schueller. Pour cette dégustation à l'aveugle, il fallait trouver 2004.

 

La cuvée présente un nez très mûr à l'ouverture avec des notes confites poussées, de miel, de cire. Bref une sensation de moelleux indéniable. L'aération le complexifie légèrement mais toujours d'aussi importantes notes de maturité style pâtisseries et épices. Le lendemain quelques fragrances pétrolées apparaîtront.

La bouche se montre catégoriquement différente et présente davantage de vivacité. La matière est tendue et sapide. C'est très bon mais un poil déroutant. On ne sait pas vers quel vignoble se diriger ou vers quel millésime se tourner. C'est aussi ça qui fait le charme de la cuvée. En tout cas, après 7 ans le vin se tient bien et offre beaucoup en terme d'expression. (Le boire dès l'ouverture est préférable, le lendemain le vin présentait quelques notes d'acétate).

Par Jean-Charles - Publié dans : Alsace
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 2 mai 2011 1 02 /05 /Mai /2011 13:40

DSCF2565

 

 

Un Sylvaner peu ordinaire avec des notes très mûrs qui mettent un petit temps à s'exprimer. Au bout de quelques minutes, le vin s'ouvre vraiment et offre pleine mesure de ce qu'il a au fond de lui. Notes confites mais aussi minérales. C'est fin et ouvert. La bouche parle davantage. Beaucoup de fraicheur malgré la densité importante. Les saveurs sont davantage florales. Une très belle matière saline avec un léger perlant qui s'évapore très vite. Une  certaine tension accompagne une texture ample (je m'attendais à plus de droiture). C'est équilibré et bon. Un "Ostertag" à petit prix pour un plaisir réel.

Par Jean-Charles - Publié dans : Alsace
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 10 mars 2011 4 10 /03 /Mars /2011 15:07

DSCF2361Un premier nez de goudron puis évolue à l'aération sur des notes de fleurs séchées. Légèrement pétrolé, un peu de réduction se dégage lentement sur le vin. Bref un nez un peu austère mais bien à lui tout de même : nez peu commun même sur l'Alsace.

 

Bouche dotée d'une attaque grasse avec une forte impression de sucre résiduel alors que le vin est totalement sec (inférieur à 2g/l de sucre résiduel). La bouche se reprend et la forte maturité laisse présider une intense minéralité qui équilibre un vin tout à fait singulier. Cela en devient franc et pur. Bref, la sensation de sucrosité est surprenante et rend le vin assez ample au début pour laisser place à davantage de netteté au final avec également de beaux amers. La vinosité est profonde et apporte une longue persistance avec cet assemblage des 3 Pinots (Noir, Gris et Blanc).

Par Jean-Charles - Publié dans : Alsace
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 16 février 2011 3 16 /02 /Fév /2011 00:06

DSCF2309Un nez élancé sur les fruits mûrs et les épices (clou de girofle notemment). Nettement plus minéral à l'aération, le vin acquière de plus en plus de délicatesse malgré la légère austérité de sa jeunesse. Cela se confirme en bouche avec une expression sur la retenue. N'empêche, la texture ample et dense offre de belles saveurs de fruits frais. Une matière vibrante, très éthérée et une finale très saline pour ce vin racé. Grand potentiel pour un "Burg" lumineux, subtil et précis à la fois.

Par Jean-Charles - Publié dans : Alsace
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 19 décembre 2010 7 19 /12 /Déc /2010 16:18

DSCF2198Un vin incroyable offrant les premières minutes un nez de Chenin avec ces arômes de coings et de rhubarbes. L'ouverture apporte des notes de citrons, de petites confiseries et de pamplemousses. Un très joli nez sur ce Riesling mais - servi à l'aveugle - tout le monde a juré que cela était du Chenin. Déroutant ...

 

Une bouche marquée par des saveurs d'agrumes et d'anis. Un léger perlant vient apporter un peps certain. L'impression générale reste la fraîcheur du vin. En plus de cela, une belle acidité arrive à contrecarrer le côté mûr du vin. La finale est très saline, c'est un délice ! Quel équilibre ...

Par Jean-Charles - Publié dans : Alsace
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 15 juin 2010 2 15 /06 /Juin /2010 10:30

DSCF1670Enorme ce vin !!! Quel plaisir !

 

Un nez incroyable mêlant notes florales (lilas....), arômes de mangue, de menthol, d'exotisme, de caramel, de litchi, d'agrumes type citron-pamplemousse, d'orange sanguine... Superbe nez ! Un tas d'arômes mais tout en subtilité...

 

Et la bouche me direz-vous ? Fabuleux ! Une attaque sur le gaz (et oui il reste pas mal de gaz qui disparaît rapidement après aération) donnant une importante fraîcheur. Grâce à cela le vin ne tombe pas le mou et reste d'une belle digestibilité. L'acidité mariée au léger gaz donne un peps nécessaire. Le vin, malgré le gaz perdu après aération, garde un "côté" perlant nous apportant équilibre et grand plaisir. Une cuvée qui peut surprendre mais uniquement dans le bon sens... Grande buvabilité !!!

 

 

Vin : Alsace Muscat " ça gazouille"

Millésime : 2008

Producteur : C. Binner

Date de dégustation la plus récente : 13 Juin 2010   

Par Jean-Charles - Publié dans : Alsace
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Derniers Commentaires

Rechercher

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés