Les véritables Vins de Terroir permettent de rompre de manière symbolique

avec les non-lieux de la mondialisation et de la standardisation.

La Poubelle du Pti Journal

Lundi 15 juillet 2013 1 15 /07 /Juil /2013 16:03

 

     En ce moment je lis et goûte davantage de choses viniques appétissantes que je n'en retranscris sur ce blog. Tant pis car dernièrement je me suis régalé avec un "Patience" de Philippe Delmée, un "Fidèle" de Vouette & Sorbée, un très joli "Mias" de Gérald Oustric, les vins de Marc Pesnot, de Florent Bejon mais aussi avec les canons de Jérôme Bretaudeau, Jacques Carroget et un Tavel 2012 d'Eric Pfifferling.

 

 

DSCF4390[1]

 

La seule photo de ces dernières semaines n'a pourtant rien à voir avec ces vignerons. A l'occasion d'une occasion, on cherche des vins sapident. Le Chablis "Vendangeur Masqué" répond bien, c'est mûr, c'est bon ! On connaissait "Boisson Rouge" un Pet'Nat d'Emile Hérédia, en voici un nouveau avec "Pétill'Gris". Toujours à base de Pinot d'Aunis, ça se boit véritablement bien. C'est loin d'être fatigant, au contraire c'est plein d'énergie, de fraîcheur et de soyeux aussi. Il y a clairement une sensation de vin dans cette petite bulette. Et puis un Cairanne 2005 de Marcel Richaud, c'est un classique du Rhône mais ça marche bien et ça évolue même très bien. Le vin est un peu sur des notes évoluées mais c'est équilibré et pas mou. Bravo !

Par Jean-Charles - Publié dans : La Poubelle du Pti Journal
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 14 mai 2013 2 14 /05 /Mai /2013 20:48

 

     La première médaille d'or, je la décerne à Coralie et Damien Delecheneau pour les vins qu'ils produisent en général et notamment pour leur cuvée un peu plus confidentielle nommée Quatre Mains. C'est du Sauvignon. Du Sauvignon tonique, tendu, salin. Franchement, j'odore les vins comme celui-ci qui allie gourmandise (parce que c'est mûr) et énorme tension qui donne un véritable caractère au vin.

 

DSCF4218

 

 

La seconde médaille est attribuée au maître Richard Leroy. Et c'est un 2005 version Noëls de Montbenault qui a tout écrasé à l'aveugle ! C'était long, tout y était avec parcimonie. Léger oxydatif quasi imperceptible, tension, minéral, énergie... un grand Chenin !

 

 

DSCF4231

 

Et finalement la déception est venue d'une valeur sûre. Bel Air et Clardy d'Alice & Olivier De Moor s'est avéré lourd, gras, lactique... un Chardonnay peu digeste, sans droiture. Dommage, il manque une colonne vertébrale, le jus est beau mais le vin est un peu fatiguant.

 

 

DSCF4230

 

Par Jean-Charles - Publié dans : La Poubelle du Pti Journal
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 29 janvier 2013 2 29 /01 /Jan /2013 00:03

 

    Ces derniers jours ont été propice à délier les langues à propos de ce qu'aurait dû être, de ce qu'est ou de ce que sera les vins dits "naturels". Nicolas de Rouyn du blog Bon Vivant à mis le feu au poudre en publiant la position officielle de Michel Bettane. La plupart connaisse bien la pensée de ce dernier à propos de ce type de vins. Elle est plutôt négative. D'autres voix comme le blog d'Olif, Le Vindicateur, Oenos, Monomaniaquement Alsace, Oenophil ou encore A Gauche au fond du Bristrot ont tous proposé une vision et un sentiment sur ces vins, leurs producteurs et les modes de vinification qui les dessinent. Tout cela en dénonçant Michel Bettane qui aurait fait lever la foule par son témoignage dans un article d'une revue italienne où il donnait sa position sur les vins naturels, encore une fois. Une position qui suscite donc de nombreuses polémiques et des commentaires par centaines. Pour certains ce fut la goutte d'eau de trop et pour d'autres un réel soulagement que quelqu'un de légitime dénonce ce qu'ils pensaient depuis longtemps. Mais dans le fond, les positions restent quasi inchangées et personnes ne s'est vraiment mis autour d'une table pour en discuter et faire avancer le débat. Peu importe de quel bord l'on soit d'ailleurs.

 

 

DSCF2733

Voilà une bonne table pour échanger, chez Etienne de Bonnaventure vigneron à Chinon

 

 

 

Car dans le fond, comme me l'a fait ressentir Michel Bettane dans son édito, certains cherchent à imposer une vision. Ce serait ces vins là qu'il faut boire car ce sont les meilleurs, les moins déviants, les plus purs. Le consommateur, nous en fait, se fait bien sa propre opinion. La situation semble loin d'être denouée. Pourtant le vin naturel est bu par si peu d'entres nous et l'on peut dire qu'il ne représente pas grand chose au vu du faible public qu'il touche. Et connaissant le genre d'influence des guides et donc également celui de Bettane et Desseauve, je ne comprends guère le besoin de Michel Bettane d'affirmer sa position. Celle-ci donne l'impression de le desservir. Sa vision du Mondovino était parfaitement respectable mais là en attaquant les vins vivants et les acteurs qui les produisent ainsi que ceux qui les défendent au sein de la filière, il provoque un débat stérile comme il y en a eu tant d'autres ces dernières années. Encore une fois c'est clivant. Il n'y a pas de bonnes ou mauvaises raisons pour expliquer ce genre de position mais je trouve dommage au vu de l'autorité qu'il possède de ne pas s'interroger sur le devenir d'une telle production et d'un tel engouement pour les vins naturels plutôt que de les dénigrer.

Par Jean-Charles - Publié dans : La Poubelle du Pti Journal
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mercredi 2 janvier 2013 3 02 /01 /Jan /2013 09:55

 

     Le Pti Journal du Vin Naturel vous souhaite une belle année 2013 pleine de vie et de bonheur comme ce Morgon 2008 de Marcel Lapierre encore impeccable et plein d'entrain !

 

 

 

DSCF3901

Par Jean-Charles - Publié dans : La Poubelle du Pti Journal
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Dimanche 9 décembre 2012 7 09 /12 /Déc /2012 17:26

 

       Pour vos achats de Noël made in France cette année, l'alternative En Joue Connection - animée par une vingtaine de vignerons issus du vignoble angevin - semble être une belle opportunité pour trouver vos cadeaux ou vos flacons pour vos repas de fin d'année.

 

Cette association née il y a plus d'un an, regroupe d'excellents vignerons qui ont décidé de mettre en commum leur savoir faire, leur matériel, leur idée et leur passion. Ils vous feront déguster leurs dernières cuvées. Patience, Strawberry Field, Léon, O Galarneau, La Chaussée Rouge, Herbes Folles, Gourmandise, Terre ! Autant de noms de cuvées pour satisfaire vos papilles.

 

Rendez-vous les 15 et 16 décembre prochain en plein coeur du vignoble à Rablay sur Layon.

Plus d'infos sur leur site enjoueconnection

 

617331 498338483534303 1301332216 o 

Par Jean-Charles - Publié dans : La Poubelle du Pti Journal
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 1 juillet 2012 7 01 /07 /Juil /2012 17:19

 

     Pour commencer, voici un rosé vineux comme je les aime. L'ouverture du flacon repoussera les amateurs de levures. En effet, une pointe de réduction se fait sentir de suite mais très vite le vin s'ouvre. En bouche, la sensation d'une belle matière, un peu riche et dense attrape vite les papilles. C'est profond, limite un peu tanique. "La Pie Colette" de Jean-Mary Le Bihan (Sud-Ouest). 

 

DSCF3675

 

 

Et puis 2 rouges sudistes qui se goûtent très bien. D'abord la cuvée "Terre d'Ombre" d'Eric Pfifferling. Un rouge issu de Grenache. Matière fraîche et salivante. Quelle fraîcheur, quel punch ! Le vin se boit sans forcer et montre une digestibilité ultra facile ...

Et enfin, "La Griffe" alias le Côtes du Rhône de Stanislas Wallut. Un rouge plus concentré mais la texture est également fraîche et sur le cailloux. C'est délicat avec un volume bien présent mais sans souffle alcooleux. Jolies saveurs épicées et de fruits noirs écrasés, le vin parle et c'est très bon !

 

 

DSCF3674

DSCF3644

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par Jean-Charles - Publié dans : La Poubelle du Pti Journal
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Vendredi 22 juin 2012 5 22 /06 /Juin /2012 14:16

 

     Sur les bords de Loire, se cachait un endroit sublime. A la fois hors du temps et olympien. Soleil couchant, température pacifique, artistes en tous genres ... un cocktail culturel où se sont mélangés auteurs, danseurs, dégustateurs chevronnés ou buveurs d'un soir ! Nicolas Réau, vigneron nature de la Loire, était présent pour faire déguster ses vins. Sylvie Augereau que l'on ne présente plus, ligérienne par nature, se faisait un plaisir de dédicacer son livre "Les 200 vins 100% raisins" Carnet de Vigne Omnivore.

 

 

DSCF3651

 

Pour accompagner ce régal visuel, les breuvages cités dans la Bande Dessinée Les Ignorants étaient de rigueur ! Entre autres Noël de Montbenault évidemment, vins de Jean-François Ganevat (Jura), Nadège et Laurent Herbel (Loire), Antoine Arena (Corse) ... et même les vins d'Etienne Thiebaud (Jura).

 

 

DSCF3653

 

C'est en me penchant du balcon au dessus de la Loire - avec un verre de Noël de Montbenault 2010 de Richard Leroy - que j'ai compris la force du moment. Cette subtile alchimie entre l'existance d'un lieu unique, la révélation d'un instant présent et le ciment vinique. C'est un moment où l'on ne sait plus très bien ce qui a le plus d'importance, le vin, la vie ou l'art ? le tout ?  

 

Le genre de soirée où l'on se régale visuellement et gustativement. Les rencontres se font d'elles-mêmes. Une soirée organisée par un certain Anatole Lorne. Danseur mais aussi passionné de vins naturels, il lance ces soirées désormais nommées VinoFéroce à St Mathurin-sur-Loire (entre Angers et Saumur).

 

 

 

 

Pour réserver vos prochaines soirées "VinoFéroce"

 

vinoferoce@yahoo.fr

06 89 22 23 55

www.lelieudit.org/entrez.htm (rubrique Ateliers)

 

Par Jean-Charles - Publié dans : La Poubelle du Pti Journal
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 1 juin 2012 5 01 /06 /Juin /2012 12:06

 

     Parfois, il y a des nouvelles tristes et vraiment inattendue. Le Mas de Libian - domaine prisé en Ardèche conduit par la famille Thibon - vient de subir une catastrophe dont on espère qu'il se relèvera.

 

Le Mas de Libian se refuse à toutes manipulations oenologiques et fait des vins natures extrêmement juteux et frais. C'est un réel plaisir de goûter à ces nectars, je vous en ai fait part à plusieurs reprises ici même.

 

Malheureusement et très récemment, le domaine qui devait travailler dans de meilleurs conditions avec l'achat de matériel, vient de vivre une grave déconvenue. Le domaine a acheté des cuves béton et lors d'un banal soutirage les vins ont malheureusement chuté en acidité changeant ainsi leur qualité première. Apparemment, ce sont surtout les cuvées "Khayyâm" et "Bout d'Zan" qui seraient touchées.

 

Au vu de la forte demande, le domaine est obligé de vendre par réservation ou allocation à l'année. Ces dernières ne pouvant être honorées, c'est une perte évidemment financière mais surtout affective ... Alors modestement j'adresse tous mes voeux de redressement moral aux acteurs du domaine. Le financier, on verra plus tard en espérant que la procédure judiciaire soit favorable ...

 

 

DSCF1310

Par Jean-Charles - Publié dans : La Poubelle du Pti Journal
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 3 mai 2012 4 03 /05 /Mai /2012 13:46

 

     La plupart d'entre vous ont probablement vu ou lu dans les médias que notre président de la Répubique (peut-être pour seulement quelques jours encore) est allé visiter un domaine viticole du côté de Vouvray. Plus précisément il est allé au domaine Allias. Nicolas Sarkozy a donc goûté deux vins, dont un Vouvray demi-sec 2008 (après confirmation des propriétaires du domaine). Le Pti Journal du Vin Naturel s'est donc mis en tête de savoir à quoi pouvait ressembler un vin dégusté par un président.

 

DSCF3602

 

 

Premier nez complètement sur le soufre ! C'est clairement fermé avec des notes métalliques (SO2). Les aromatiques semblent chimiques avec un mélange de sucre et de sulfites. J'ai eu l'impression qu'il y avait comme une chape (sorte de revêtement) au dessus du vin et qui l'empêchait de s'exprimer (particulièrement le fruit). Au-delà de ce premier nez, je suis parfaitement conscient que ce genre d'arômes flatteurs séduient 9 personnes sur 10 si ce n'est pas plus. 

La bouche présente un sucre mal intégré. C'est lourd, riche et sans grande digestibilité. C'est agressif avec une finale grasse et pleine de soufre encore une fois (fermé et resserré). Il y a une sorte d'enveloppe sucrée autour du vin qui masque tout son potentiel primaire. Un Chenin bien peu adéquat pour se régaler ... 

Ce domaine de 14 hectares travaille en viticulture biologique, la preuve en est que cela ne fait pas tout. Pour moi, il réside beaucoup trop de maquillage dans ce vin pour une expression complète de ce Vouvray. Dommage ... et extrêmement dommage pour un Homme d'Etat qui aurait franchement pu mieux se faire conseiller pour aller déguster dans le vignoble de Vouvray. Quelques uns de ses conseillés auraient pu lui souffler l'idée de goûter les Vouvray de Vincent Carême, ceux de Pierre & Catherine Breton, de Sébastien Brunet, ou encore de François Chidaine ...

Par Jean-Charles - Publié dans : La Poubelle du Pti Journal
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Vendredi 6 avril 2012 5 06 /04 /Avr /2012 22:23

 

     Le Comptoir des Tontons à Beaune est une sorte de conte de fées pour quiconque croit encore que la magie d'une grande cuisine alliée à la bouteille de son coeur donnent des émotions comme rares.

Le ventre vide - et avant d'affronter une telle joie - nous nous sommes autorisés une escapade burlesque chez un certain Xavier. Chez lui, les canons pleuvent et pas n'importe lesquels ! Un Pouilly-Fuissé à Philippe Valette pour nous accueillir et un Bourgogne Grand Ordinaire (BGO) de Prieuré Roch pour rigoler.

 

DSCF3452

DSCF3453

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelle énergie incroyable dans le Pouilly-Fuissé de Valette !!! Mûr, minéral et sapide, le tout en un vin. Le BGO de Prieuré Roch, c'était sur 2005. Un matière énorme, une belle mâche qui n'enlève nullement la patte du domaine. Beaucoup de fond, une structure en place mais un vin pas encore tout à fait ouvert. Sinon, c'est bon, c'est juteux, c'est frais, c'est cailloux ... J'aime le style.

Allez, direction la cuisine de Richard & Pépita au Comptoir des Tontons, un endroit où le bonheur ne se cache pas souvent.

 

DSCF3459

DSCF3454

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lui est apaisant, elle est énergique. Ses vins nous assagissent, sa cuisine nous éveille ! Richard & Pépita et la carte des vins. Une alchimie que l'on a du mal à quitter ... 

 

 

 


DSCF3457

DSCF3458

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCF3456

 

 

 

 

DSCF3463

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux bouteilles ce soir là pour accompagner une cuisine délicieuse. D'abord le Chardonnay de Jean-Marie Berrux. Ce "Petit Têtu" - déjà goûté il y a 2 ans chez René Mosse - me rappel les notions élémentaires d'un Chenin. C'est mûr avec des notes appuyées d'agrumes et de confiseries. La bouche montre de l'ampleur, beaucoup de densité mais se raccroche à une finale vive et saline. Plus l'aération s'est affirmée plus je l'ai trouvé équilibré. Pas mal ...

Le Chambolle de Barthod (un peu plus haut sur les photos) quant à lui s'est montré extrêment décevant (pour moi en tout cas). C'est charmant et dominé par une matière fine et délicate. Un caractère très efféminé mais une bouche qui s'effondre vite. C'est court et pour tout vous dire, je n'ai pas eu d'émotion réelle sur ce 2005.

 

 

C'est toujours un régal de faire une halte au Comptoir des Tontons. On y mange bien, on y boit bien, on s'y sent bien et on espère vite y remettre les pieds ...

 

 

Par Jean-Charles - Publié dans : La Poubelle du Pti Journal
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Présentation

Derniers Commentaires

Rechercher

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés